Les Trois Clochers

Pour la sauvegarde du patrimoine des églises de Courthioust, Colonard et Corubert

Accueil > Courthioust > travaux > Et le clocher disparut...

Et le clocher disparut...

vendredi 10 octobre 2014, par Les Trois Clochers

Mercredi 8 octobre 2014. Le temps est épouvantable, beaucoup d’eau, le temps, gris ; et le vent, froid.

A 10h30, c’est le grand moment. Le clocher est descendu en deux parties : la flèche, puis l’assise carré du clocher.

Ensuite la cloche, le coq, la croix et la charpente du clocher, le tout est posé sur le camion direction les ateliers Perrault près de Chateau Gontier...

Vidéo : Daniel Devran, photographe.

Lors de la réunion de chantier préalable, la discussion avec l’entreprise Bodet avait porté sur le choix du paratonnerre mis en place (une pointe qui devrait passer par la croix et le coq), le bâtiment devant être protégé efficacement de la foudre.

Les lanières de cuivre seront visibles à l’intérieur de l’édifice, impossible de faire autrement.

Discussion ensuite avec Monsieur Arnaud Joly, artisan au Gué de la Chaîne, qui va intervenir sur la fabrication des bardeaux de châtaignier qui seront utilisés pour recouvrir le clocher et seront posés par l’entreprise Bequet.

Echanges sur l’épaisseur, la largeur, la longueur et le taillage qui doit être manuel. Le bois retenu viendrait d’un lot de châtaigniers de Boissy Maugis. Mr Mafre privilégie les matériaux locaux pour le CO2 mais aussi pour le côté sentimental de l’édifice.

Un film microporeux sera posé sous la toiture, imperméable à la neige et perméable à l’air.

Le clocher reviendra début d’année 2015.

Portfolio